Retour

A propos des sites de rencontres


Trouver l'âme sœur par petite annonce, ce n'est pas une nouveauté. Dans les années 70, le journal " Le chasseur français " s'est rendu célèbre tout autant par cette rubrique que par sa vocation première ! Dans les années 80 et 90, c'est le boom des serveurs de rencontre et de discussions en direct, et plus si affinités, par le biais du Minitel. Il y en a pour tous les goûts : de la recherche d'une simple amitié à celle de l'amour de sa vie en passant par la rencontre d'un soir, qu'elle soit hétéro, homo, bi ou autres… En une décennie, l'avènement d'Internet a radicalement bouleversé les jeux de la séduction. On assiste à l'émergence de sites proposant des petites annonces, des espaces de dialogues en direct web en tout genre, des plus soft aux plus pervers qui trouvent sur la toile un terrain naturellement " hors la loi " leur permettant d'exister et de proliférer en nombre. Faute de réglementation et de contrôles internationaux, le sexe en ligne navigue souvent dans des eaux troubles.

La drague virtuelle est une tendance bien réelle et, c'est un signe de notre temps. Un des plus importants site européen, Meetic, créé en 2002, vient de rentrer en bourse. Il compte 12 millions d'inscrits à travers l'Europe, dont près de la moitié surfent sur le site français Meetic.fr. La clientèle est au 2/3 masculine. L'inscription est souvent gratuite pour la gent féminine, sans doute plus méfiante pour ce type de relation. Après avoir tous les deux testé ce type de site de rencontre pour les besoins de notre écriture, il nous apparaît clair que trouver l'âme sœur n'est pas plus évident par ce biais que par tout autre moyen de rencontre classique. On teste, on papillonne, on aime ou on déteste, avec toujours la possibilité de se débrancher, puis de recommencer sa quête. Chacun cherche son "chatteur", une âme sœur avec qui discuter sur le Web, ou plus si affinités.

Avec près de 14 millions de célibataires, il n'est plus tabou ni ringard de recourir à ce virtuel entremetteur. Il y a le rayon vieux, jeunes, gros, maigres, le rayon des cadres, celui des professions libérales. On apprend à se vendre, on multiplie les promesses, on affirme qu'on est le meilleur, c'est du marketing! Une vraie révolution dans nos rapports amoureux: Internet s'affiche déjà pour 1 Français sur 5 comme le moyen le plus rapide et efficace de rencontrer l'âme sœur, avant le travail et les amis, selon une enquête Ifop. Et, pour 79% d'entre eux, il y aura de plus en plus de rencontres via la Toile dans les cinq prochaines années. Un véritable supermarché ! Tout est bon pour doper sa sociabilité: on joue à être son double en mieux. Le timide s'autobaptise "Sexsymbol", la quinqua divorcée, "Demoizelle". Protégé par l'écran, chacun peut affûter son image de marque, livrer son intimité en toute maîtrise, choisir sa prose et sa pose. Derrière le voile de la toile, il est aisé de tricher, de se créer un personnage. On idéalise aussi l'être aimé jusqu'à la rencontre, bien réelle, elle. Gare alors au désenchantement. Notre héroïne n'a aucun mal à se faire passer pour qui elle n'est pas afin de cerner puis piéger le meurtrier de la toile. Les connexions entre cœurs à prendre battent aussi leur plein sur notre site fictif " lov31 ", après le dîner, de 21 h 30 à 23 heures.

Réfrigérés par l'anonymat des grandes villes, la paranoïa, la peur d'être agressé, les citadins se murent dans un isolement total, et fuient toute possibilité de communiquer en live. De retour chez eux, ils foncent sur le Net retrouver une flopée de liens qu'ils ne trouvent plus dans la vie. Certains utilisent les sites de rencontre pour multiplier les aventures. Le choix étant de plus en plus vaste, on teste, on n'a plus peur de l'échec. Si ça ne marche pas, ce n'est pas grave, il y a tant de candidats en rayon!

Gare également à la cyberinfidélité et la cyberjalousie ! Pour s'assurer de la sincérité de son partenaire du Web, il est aisé de ce faire passer pour un ou une autre via un nouveau pseudo et d'essayer de le contacter, l'accrocher jusqu'à lui demander un rendez-vous.

Alors qu'on s'est inscrit pour retrouver la communication, simple, sincère, honnête et sans tabou, disparue de son quotidien on recrée finalement un monde de mensonge, de mauvaise foi, d'hypocrisie, de tricherie, et il n'y a qu'un pas pour que les sites de rencontre du Web deviennent des armes redoutables pour un psychopathe et des pièges fatals pour ses victimes comme nous l'avons imaginé dans Crimes.com.

Retour